Chap. 3: La complexification des génomes

3° vidéo d’une très grosse série en partenariat avec les éditions NATHAN.

Pour votre plaisir et réussite, je vous ai créé pour chaque chapitre de cours de spécialité SVT, une vidéo reprenant l’ensemble des principaux points à connaître pour votre BACCALAURÉAT.

BILAN POUR LES TERMINALES:

 

Il existe des échanges d’ADN entre cellules.

L’ADN est présent chez tous les êtres vivants. Des fragments d’ADN peuvent être facilement incorporés par une cellule et l’information génétique qu’il porte est intégrée à celle de la cellule receveuse. Ces échanges de matériel génétiques se produisant en dehors de la reproduction sexuée sont appelés transferts horizontaux. Il existe plusieurs mécanismes de transferts.

Ces transferts sont fréquents et touchent tous les êtres vivants, dans tous les milieux de vie. Les gènes transférés donnent de nouvelles propriétés aux organismes qui les reçoivent, ce qui a des effets sur les populations et sur le fonctionnement des écosystèmes. Ces transferts de gènes facilitent la propagation des résistances bactériennes aux antibiotiques utilisés en santé humaine et animale.

Au cours de l’histoire de la vie, des cellules ont été incorporées à d’autres, se simplifiant jusqu’à devenir des composants de leur cytoplasme. Nous avons vu les cas des mitochondries et des chloroplastes.

Au cours du temps, une grande partie du génome des cellules intégrée a régressé, et certains gènes ont même été transférés dans le noyau de la cellule-hôte. Les organites issus d’endosymbioses sont transmis de génération en génération, on parle d’hérédité cytoplasmique.

 LES QUESTIONS POSÉES / LES RÉPONSES ASSOCIÉES

(n’hésitez pas à commenter afin d’améliorer les réponses si besoin !)

Q1:  

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *