Chap. 4: L'évolution des génomes

4° vidéo d’une très grosse série en partenariat avec les éditions NATHAN.

Pour votre plaisir et réussite, je vous ai créé pour chaque chapitre de cours de spécialité SVT, une vidéo reprenant l’ensemble des principaux points à connaître pour votre BACCALAURÉAT.

BILAN POUR LES TERMINALES:

Dans les populations eucaryotes à reproduction sexuée, le modèle théorique de Hardy-Weinberg prévoit la stabilité des fréquences relatives des allèles dans une population.

Mais, dans les populations réelles, différents facteurs empêchent d’atteindre cet équilibre théorique, comme l’existence de mutations avec le caractère favorable ou défavorable de celles-ci.

La taille limitée d’une population, avec comme effet celui de la dérive génétique, les migrations, ou encore les préférences sexuelles.

Les populations sont soumises à la sélection naturelle et à la dérive génétique.

À cause de l’instabilité de l’environnement biotique et abiotique, une différenciation génétique se produit obligatoirement au cours du temps et cette différenciation peut conduire à limiter les échanges réguliers de gènes entre différentes populations.

Toutes les espèces apparaissent donc comme des ensembles hétérogènes de populations, évoluant continuellement dans le temps.

 LES QUESTIONS POSÉES / LES RÉPONSES ASSOCIÉES

(n’hésitez pas à commenter afin d’améliorer les réponses si besoin !)

Q1:  

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *