LE CYCLE DE KREBS

La chaîne respiratoire correspond à un ensemble de complexes protéiques se localisant au niveau de la membrane interne mitochondriale. Elle permet le transport d’électrons provenant de coenzymes réduits: NADH,H+ et FADH2. Ces électrons transitent le long de la chaîne par étape jusqu’à un accepteur final, le dioxygène (pour cette vidéo). Les complexes protéiques de la chaîne utilisent l’énergie fournie lors du transfert des électrons pomper des protons (H+) à travers la membrane, créant ainsi un gradient électrochimique. Il s’agit d’un couplage chimio-osmotique.

-Objectifs:

  1. Savoir décrire la structure et le fonctionnement de la chaîne respiratoire.
  2. Connaître et comprendre ce qu’il se passe au niveau de chaque complexe de la chaîne.

-Terminale S

-Connaitre les grandes bases en bioénergétique, la notion de couplage énergétique

-Vidéos à avoir vu sur le site: Le cycle de Krebs-La glycolyse

MODULE: METABOLISME CELLULAIRE

CHAPITRE 2: Métabolisme glucidique

Cours: Le cycle de Krebs

13 min

 LES QUESTIONS POSÉES / LES RÉPONSES ASSOCIÉES

(n’hésitez pas à commenter afin d’améliorer les réponses si besoin !)

Q1: Je pense qu’il manque un H+ dans le bilan du cycle.

R1: bonne question et c’est vrai qu’avec la vidéo, je n’ai pas détaillé à ce point. Je vais ici faire le nécessaire pour que tout soit le plus clair possible, en tout cas, j’espère: 

Si je reprends rapidement le cycle de Krebs, notez qu’il y a au total 8 réactions. 

-La réaction 1 libère 1 H+

-La réaction 2 –> rien à rajouter.

-La réaction 3: au final, il n’est produit que du NADH, pas du NADH,H+ car le H+ sera utilisé lors du départ du CO2, il se retrouvera à ce niveau dans la molécule. Donc, ici, comptez 1 NADH.

-La réaction 4: ici également, je forme du NADH et pas du NADH,H+ car seul 1H est enlevé de l’alpha-cétoglutarate. Il y a une erreur dans mon NADH, H+. OK ? mettez NADH !

-réaction 5 –> rien à rajouter.

-Réaction 6 –> Rien à rajouter

-Réaction 7 –> Rien à rajouter

-Réaction 8 –> on forme du NADH,H+

 Donc, au final, on forme 3 NADH et 2 H+


Q2 (Steve): Est-ce-que la réaction faisant passer du pyruvate en l’acetyl-Coa est réversible ?

R2: Bonne question, car dans mes livres de base en biochimie, pas de réponse… Par contre, dans certains livres plus spécialisés: ils indiquent que la réaction est très EXERGONIQUE (-33 kJ.mol-1) et IRREVERSIBLE (car c’est une décarboxylation).


Q3 (Jonathan): Dans mon cours de biochimie en 1ère supérieure au niveau du bilan du cycle de krebs, il est noté que cela forme 3 H+ et non 2 H+ … erreur du prof ou bien la tienne?

R3: Bonne question, j’avais déjà répondu dans la question 1, mais je préfère revenir dessus pour ne pas que vous soyez dans le…haaaaa il a faux…. ou l’inverse… débat stérile et inutile, surtout avec les éléments de réponses ci-dessous

Les enseignants utilisent diverses sources, et pour ces bilans, et bien, franchement, ce n’est pas si évident que ça… pourquoi…. je vais vous faire la démonstration: Prenez le livre: Stryer (7° édition, page 506) voici le bilan donné:         

Vous avez bien les 2H+. (je vous ai donné le détail dans la question 1 juste au-dessus).

Puis, je me suis demandé: Est-ce que tous mes livres de biochimie donne le même bilan avec ce même niveau de détail ? Et regardez !!!

Voici le bilan pris dans un autre très gros livre de biochimie Garrett & Grisham (2° édition, page 659):

SURPRENANT NON ??  

et ce n’est pas fini…

j’ai également regardé dans un livre généraliste de classe préparatoire BCPST Michel Breuil (BCPST 1° année, page 522) :

Encore plus SURPRENANT !?!  

Tout cela pour vous dire quoi au final: J’ai essayé de vous décortiquer au maximum ce bilan (réponse 1 au-dessus), mais vous voyez que selon les livres, vous avez plus ou moins de détails, et très franchement, pour une L1, je pense que ce qui est à retenir c’est le nombre de NADH, car ce pouvoir réducteur est important pour le bilan en ATP. Le nombre de H+ est plus secondaire, pensez que tout est dynamique dans la cellule, les H+ sont présents, se fixent, sont relargués selon les réactions. Tout se réalise dans un même milieu, et j’ose à peine imaginer ce que ça pourrait être si j’avais la capacité d’être à l’intérieur et de ‘voir’ tout cela… N’hésitez pas à en parler à votre enseignant, savoir ce qu’il considère LUI pour son cours, ce bilan … ou ce bilan… voilà ma réponse, à bientôt !

5 Commentaires

  1. djomolisho

    En examinant les huit réactions du cycle de Krebs ( critique)
    _ pourquoi n’es pas passer directement dans le cytosol du pyruvate d’ l’oxaloacétate ??

    Réponse
  2. Océane

    bonjour merci pour vos vidéos elles sont géniales
    cependant il y a point que je n’ai pas compris, pour passer du Citrate au cis-aconitate on utilise l’enzyme aconitase est ce que c’est la même pour passer du cis-aconitate à l’isocitrate svp ? Si non cette réaction est catalysée par quelle enzyme?

    Réponse
  3. sall

    bonjour moi je trouve que c’est très bien expliqué la seul partie au j’ai pas compris c’est le passage du pyruvate en acétyl CoA si on regarde bien le pyruvate on trouve qu’il est reliez a 5 doublet d’électron je me demande comment c’est possible le premier au méthyl le deuxième a l’hydrogène deux autre a l’oxygène et le cinquième au groupement carboxylique

    Réponse
    • sall

      moi je pense que la formule c’est COOH-CO-CH3 au lieu de COO-CHO-CH3

      Réponse
      • Dimitri

        Bonjour Sall, oui, tout a fait, BRAVO ! il y a une erreur dans la formule, j’en parle dans les commentaires.. hélas, peu visible… donc pas de souci 🙂

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *